Accueil Société Lettre ouverte à Madame Awa Marie Coll SECK, Ministre de (...)

Lettre ouverte à Madame Awa Marie Coll SECK, Ministre de la Santé Publique par Fassaly KEITA

XibarTamba, lundi 1er septembre 2014

Madame le Ministre,

N’est-ce pas vous qui avez prôné « la santé pour tous ! » Eh bien ! Votre slogan est tombé dans l’oreille d’un sourd, surtout au niveau du District Sanitaire de Bakel !

En effet, Madame le Ministre, je vous informe qu’à Bakel, la santé publique n’existe presque pas. Au District Sanitaire, les femmes qui accouchent par complication sont toujours évacuées soit à Ourossogui ou à Tamba. Il faut comprendre par-là (inutile de vous rappeler la cherté de la vie). Malgré l’état défectueux et la longue distance des routes, la patiente est tenue obligatoirement de débourser trente mille (30 000) francs pour le carburant, sans compter les actes et les ordonnances à payer ! Dans le District Sanitaire de Bakel, le Médecin/chef qui est chargé de faire des opérations chirurgicales (césarienne) ne les fait pas pour prétexte qu’il est en rupture de produits !

Madame le Ministre, au nom de la population de Bakel (ville paisible et défavorisée), nous ne pouvons pas comprendre le phénomène de rupture de produits, d’autant plus que les consultations se paient et la logistique est disponible et en bon état ! Nous vous demandons Madame le Ministre, de doter le District sanitaire de Bakel d’un médecin soucieux de la santé de la population, qui est disponible et qui gère les urgences ! Il faut aller au Centre Hospitalier régional de Tamba counda pour vous rendre compte que ces braves médecins et leur personnel sont toujours à la brèche ; disponibles, courtois et travailleurs ! Alors qu’à Bakel, le médecin chef est plutôt préoccupé par des voyages comme des séminaires et ne gère presque jamais les urgences !

Par ailleurs, notre plateau technique étant dépourvu de scanner, de radiologie, de kinésithérapie, nous vous demandons de régler ces problèmes car la santé est un droit et à l’orée de l’acte III de la décentralisation, toutes les structures de santé doivent être dotées de ces infrastructures ; surtout la commune de Bakel qui polarise des villages maliens et mauritaniens.

Madame le Ministre, pour que ce slogan soit une réalité, il urge de « révolutionner » le District Sanitaire de Bakel car le droit à la santé est consacré dans notre Constitution !

Fassaly KEITA/ Bakel


recommander cet article
  • gplus
  • pinterest

Commenter cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PUBLICITE XIBARTAMBA

Vos derniers commentaires

Tambacounda : Les jeunes du CDJ interpellent Sina Cissokho sur les subventions

Le Conseil départemental de Tamba a toujours accompagné les structures de Jeunesses,les Clubs et les associations de (...)

LA QUESTION RELIGIEUSE DANS LE CHAMP POLITIQUE SÉNÉGALAIS

sujet riche , expliqué par un raisonnement à l’appui enrichissant et descriptif . Un grand merci pour ce travail si (...)

Mamadou Kasse, DG SN HLM : "Ce qui nous intéresse c’est de mettre à l’aise le chef de l’Etat"

Mr le DG MAMADOU KASSE est déjà en campagne électorale. C’est par ces arguments qu’on peut faire adhérer ou faire voter (...)

HISTOIRE : Ce qu’on ne savait pas sur Fodé KABA DOUMBOUYA

ja sus dans le membre de la famille doumbouya de bona

INVITE DU MOIS : Idrissa Laye à cœur ouvert

Félicitations mon frère pour ton discours car la transparence est là et aussi la reconnaissance. Maintenant la guerre (...)

Conseil des Ministres : Le Tambacoundois Pape Amadou Sarr nommé DG

Bonjour, je suis la Présidente départementale des femmes professionnelles de l’agroalimentaire du département de (...)

PERDU DANS LA FORET DE LA FALEME Qui connait le patrimoine de Sénédébou

Bonjour, Revisiter notre histoire est important pour nous mais l’histoire n’est pas facile à conter surtout lorsqu’on (...)

Le Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (M.E.T)

Bonjour, Je travaille à Paris, France et je suis intéressée par le MET et les actions de la diaspora. J’ai entendu (...)

Tambacounda : Des jeunes ’debout’ pour propulser le développement de la région

Je ne peux que saluer cette noble initiative que je soutien d’ailleurs, mais tout juste vous conseiller d’éviter (...)

Education : le département de Bakel manque d’enseignants. 4 arrivées pour 48 départs

Absoluma l’école d fété golombi n’a pas eu de candidat au CFEE depuis 2008

PUBLICITE XIBARTAMBA