Accueil Société AXE TAMBACOUNDA-KIDIRA : Le pire risque de se produire (...)

AXE TAMBACOUNDA-KIDIRA : Le pire risque de se produire si l’Etat ne réagit pas

XibarTamba, mercredi 2 septembre 2015

L’axe routier Tambacounda-Kidira créée la désolation chez les usagers de cette voie. Cette route nationale n°1 avec son corollaire de nid-de-poule, de coupures, mérite une plus grande attention des autorités car elle sert à désenclaver la région orientale. Aujourd’hui, les populations éprouvent d’énormes difficultés à parcourir la distance Tambacounda-Kidira long de 193 Km. Il ne se passe une seule journée sans qu’il n y est pas un accident. La dernière en date remonte ce vendredi. Un camion mali rempli de thé, en provenance de Dakar s’est renversé, les pneus en l’air. Face à la recrudescence des accidents, le Premier adjoint de la commune de Sinthiou Fissa monte au créneau. A l’en croire, le pire risque de se produire si l’Etat ne réagit pas.

 
La route nationale n°1 entre Tambacounda et Kidira est devenue aujourd’hui le sanctuaire des accidents souvent mortels et les acteurs du transport plus particulièrement les voyageurs n’ont plus le cœur à la fête. Long de 193 Kilomètres, ce tronçon est devenu un axe où ne règne plus la sécurité et créé la désolation totale chez ces acteurs qui éprouvent d’énormes difficultés à parcourir Tambacounda-Kidira. Et le malheur s’accroît dans la mesure où cette route se trouve dans une situation peu enviable à cause des nids-de-poule et autres crevasses qui ressemblent à des puits. La raison est justifiée : cet axe est dans un dénuement total avec ses crevasses, nids de poules et autres déviations dues aux surcharges des gros porteurs en provenance du Mali ou de Dakar. De l’avis de Mamadou Ndiaye transporteur à la gare routière de Tambacounda, l’état défectueux de ce tronçon n’est rien d’autre que les surcharges des gros porteurs en provenance du Mali et Dakar. Selon M. Ndiaye, cette route créé un grand risque pour ces usagers et pour cela, la seule alternative est le contrôle strict des nombreux pratiquants obligés de cette voie que sont les conducteurs étrangers et autres à cette zone. Selon Badara Ndiaye, un transporteur de la gare routière de Kidira, il dira que cette route défectueuse réduit le taux de fréquence des véhicules dans les deux gares routières de Tambacounda et créé des ennuis chez les clients à cause des gros porteurs. Pour une meilleure protection civile, Hamady Sow, un marchand de bétail qui fréquente cet axe deux fois par semaine depuis bientôt 10 ans est monté au créneau. Il dénonce avec véhémence les surcharges des gros porteurs maliens et sénégalais : « La situation que nous vivons sur cet axe routier est due aux camions maliens et sénégalais. Ces derniers, au lieu de transporteurs 10 à 20 tonnes de marchandises, ils sont obligés de prendre plus de 50 tonnes. Ce qui est anormal sur cette route », peste-il, avant d’ajouter : « Nous les sénégalais, nous n’osons même pas faire ça au Mali alors que ces derniers entrent et sortent comme ils veulent ». Selon lui, ce tronçon qui faisait hier la fierté des Tambacoundois n’existe aujourd’hui que de nom. Il considère que l’état ne prend pas en compte la région orientale sinon comment comprendre son attitude qui consiste à attendre que d’honnêtes citoyens perdent la vie pour entamer sa réhabilitation. Il se demande comment une route internationale comme la RN N °1 peut être dans cette situation de dénuement total ? « L’axe Tamba-Kidira constitue une honte pour les acteurs du transport routier à cause des camions », a-t-il soutenu. Boubacar Cissé et Adama Traoré, tous deux chauffeurs respectivement de « 7 places » et de camion, sont très remontés contre la situation actuelle que se trouve la RN N °1 qui, selon eux n’honore pas leur corporation. « Dans tous les cas, les deux chauffeurs rappellent le calvaire des usagers sur cet axe avant sa réhabilitation ». A les en croire, tous ceux qui fréquentent cet axe sont exposés à un danger permanent, lâchent-ils avec amertume. Pour une meilleure protection civile, la population sollicite l’intervention des autorités compétentes. Mieux vaut prévenir que de guérir, ajoutent ces populations qui ne savent plus où donner de la tête. 
 
UN CAMION REMPLI DE SACS DE THE SE RENVERSE LES PNEUS EN L’AIR
L’accès au village de Youppé Hamady niché sur la route nationale dans la commune de Sinthiou Fissa était impossible pendant de longues heures tôt ce vendredi 28 août. Un camion malien avec à son bord rempli de cartons de thé en provenance de Dakar pour le Mali
et immatriculé AE:7226-MD, a dérapé et s’est renversé les pneus en l’air au milieu du pont de la chaussée à environ 1 Kilomètre à l’entrée du village, rendant impossible toutes formes de manœuvres pour les autres automobilistes. Coïncidant avec de fortes averses qui s’abattaient dans cet endroit, plusieurs cartons ont été emportés par les eaux. D’autres cartons de thé ont été retrouvés épargnés dans les eaux du pont. A notre arrivée sur les lieux vers 8 heures, les populations s’affairaient autour du ramassage de certains cartons qui restaient pour les rassembler à coté du camion en attendant l’arrivée du chauffeur que nous n’avons trouvé sur place.
Cet accident a été suivi d’un autre le même jour. Cette fois-ci, c’est aux environs de 13 heures qu’un accident spectaculaire s’est produit en plein centre ville de la capitale orientale précisément au niveau du rond point. Le camion malien immatriculé Z-8128-ND rempli également de cartons de thé en provenance du Mali s’est renversé du côté droit avec tout son chargement. De sources proches des limiers qui ont procédé au constat, c’est la roue avant droite du camion qui a explosé lorsque le chauffeur a voulu contourné le rond point. Un vieil homme qui était sur les lieux à bord de son vélo a été grièvement blessé par les éclats du pare brise du camion puis acheminé au centre hospitalier régional par les sapeurs pompiers.
Pour l’heure, la situation devient plus inquiétante avec les nombreux accidents survenus sur cette route communément appelé corridor. Les autorités conscientes des risques que présente cette RN N°1 tardent à réagir. En attendant, automobilistes et usagers prennent leur mal en patience en priant de tout cœur pour que l’irréparable ne se produise.
 

OUSMANE SADA SY, 1er ADJOINT AU MAIRE DE SINTHIOU FISSA
« Le pire risque de se produire si l’Etat ne régit pas »

« Il ne se passe pas une seule journée sans qu’il y’est un accident sur cet axe routier. Nous avons d’énormes problèmes sur la nationale 1. Le nombre d’accidents est élevé. Nous ne pouvons plus élevés de bétails dans cette partie du Goudiry. Plusieurs de nos moutons, chèvres et vaches ont été tués par les gros porteurs sur cet axe routier. A cela s’ajoute les accidents mortels qui sont causés par l’imprudence des chauffeurs et l’état de la route qui est un dénuement total. Nous sollicitons de l’Etat des ralentisseurs. Notre seul village de Youppé Hamady compte 2000 habitants qui éprouvent d’énormes difficultés pour traverser la route. Les gros porteurs roulent à vive allure devant le village et ne soucient même pas des populations. Une dizaine d’accidents mortels a été dénombré aux alentours du village qui jouxte la nationale 1. A chaque fois, le jeunesse menace de se soulever contre ces accidents mais les notables s’imposent. Le pire risque de se produire si l’Etat ne régit pas ».

 Pape Ousseynou DIALLO

 


recommander cet article
  • gplus
  • pinterest

Commenter cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PUBLICITE XIBARTAMBA

Vos derniers commentaires

Finale Zone 2 B : Entente Quinzambougou C/ Asc Tonnerre ?

Bonjour mes fréres et soeurs, j’espére que la fête serait belle ,, dans la sportiviteé et le faire-play. Tamba a (...)

CAMBRIOLAGE DU MAGASIN DE DEMBA MBOW Plus de deux cent millions emportés

bonjours j m.appele Abdoulaye Toure je suis de tamba mais actuelment je vie en italie je voulais savoir ciment (...)

Santé pour les Ndongo dara : Un Tambacoundois de la diaspora au chevet des talibés

Je suis jeune Tambacoundois et fier de vous mon cher. Je valide cet acte de bravour, d’engagement et de prise de (...)

Le TRANSFERT de NEYMAR expliqué par Maître Moustapha Kamara, docteur en droit du sport

Me Moustapha vous étes une fierté pour notre TAMBA et que dieu vous accorde longue vie pleine de succés.Je suis très (...)

Ndoga Babacar : Le voeu d’une responsable libérale au Dg Mamadou Kassé

L’argent a fini de dénaturer des hommes et des femmes dans l’aréne politique et c’est honteux et indigne.La politique (...)

Campagne pour les législatives : Dr Diallo lève la suspension et rejoint les rangs de BBY

C’est un NON EVENEMENT, et la preuve on en parle nul part dans les quartiers ou en ville. On se connait à Tamba et la (...)

Tambacounda : BBY monte son comité électoral sans le maire Mame Balla Lo

Mr le maire MAME BALLA LO ne représente rien dans L’APR et dans Tamba le ministre Sidiki Kaba l’a bien informé mais sa (...)

Koumpentoum : Des jeunes déroulent le tapis rouge à Adama Soumaré parrain de leur conférence réligieuse

Félicitation prézi. on est contant de toi. toute la jeunesse du sénégal est contant de toi.A toi toi nous observons ou (...)

Portrait : Bocar YATASSAYE, jeune Tambacoundois, Consultant international en management de projets

Bonne continuation frère,vous faites la fierté de la famille et plus particulièrement le nom YATASSAYE.Franchement (...)

LEGISLATIVES : Dialinké Dabo dirige la liste nationale du REVE

Dabo c’est le plus grand menteur du siécle et grand zale dieng vous avez raison et nous les jeunes nous sommes fierts (...)

PUBLICITE XIBARTAMBA